samedi 31 octobre 2015

Aujourd'hui, métallique

Il fait extraordinairement beau. Nous roulons sur l'autoroute. Direction notre fille cadette et son mari pour fêter les deux ans de leur petite fille
La route miroite des couleurs des beaux arbres qui la bordent. Notre coeur est léger de toute cette beauté, et de la rencontre prochaine avec nos enfants
Soudain, une colonne de fumée lèche le haut de la route. Les voitures ralentissent, Comme les autres, nous nous portons prudemment sur la gauche
Soudain elle apparaît. Ce serait magnifique si ce n'était dramatique: la carcasse en flammes d'une voiture au plus fort de l'incendie. Nous apercevons fascinés le squelette en feu de ce qui fut une voiture
De petites explosions projettent des débris sur la route, mais ouf! nous sommes passés. A ce moment arrivent les pompiers.
Que s'est-il passé? Nous ne savons pas. Nous espérons juste que les personnes ont pu sortir à temps de cet enfer!

9 commentaires:

  1. Oh la la ! c'est toujours impressionnant de voir les accidents de voitures!
    Le sentiment d'être vivants nous soulage et en même temps on pense aux personnes qui ont peut-être perdu la vie, sur une route, en plein midi, devant tout le monde...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'était très impressionnant!
      peut-être saura-t-on aujourd'hui ce qui s'est passé: il n'y avait pas d'autre voiture en cause

      Supprimer
  2. Nous sommes passés un peu après en allant voir ma tante hospitalisée à Liège, les pompiers commençaient à replier leur matériel, l'épave calcinée était rangée sur le côté de la chaussée. On n'en parle pas dans les sites d'actu, faudra attendre demain pour avoir des détails....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Walrus! tu es passé par là, sans doute une heure plus tard, le temps pour les pompiers d'éteindre l'incendie...
      C'était très impressionnant, cette voiture qui flambait

      Supprimer
  3. Ça refroidit toujours. On se rend compte de la fragilité des choses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oups Berthoise, j'ai souri en lisant le mots que tu utilises: "ça refroidit toujours"
      Alors qu'on percevait la fournaise que c'était!
      Mais on s'est dit ça aussi: la fragilité des choses....

      Supprimer
  4. J'espère que les antagonistes s'en sont bien sortis...Devant ce spectacle, je me félicite toujours de n'être pas partie 15 min plus tôt...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je crois en effet qu'il s'agissait de 15 ou 20 min... pas plus!

      Supprimer
  5. Cela m'est déjà arrivé de passer tout près d'accidents de la circulation, j'en ai mal à chaque fois pour ceux qui ont été touchés.

    RépondreSupprimer