vendredi 28 août 2015

Aujourd'hui, succession de bruits

Le carrefour pas loin de chez moi est depuis lundi passé en réfection complète. Deux ans de travaux, deux ans de patience. Et donc dès le matin... bruit infernal des machines, des voitures pressées, qui s'impatientent. Courage il faudra tenir le coup!

Ce soir, le calme revenu me donne d'apprécier la tranquillité du soir. Vers 19h heures soudain, un raffut incroyable. Les oies de l'étang proche ont traversé plusieurs fois le ciel en division serrée. Étrange de voir comment ces oiseaux s'exercent dès maintenant à leur grand voyage de migration : quand la température nous obligera à fermer portes et fenêtres, ils seront partis.




13 commentaires:

  1. Entre deux raffût, je préfère celui des oies à celui de Carrefour... ^^
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. héhé, je ne parlais pas du Carrefour mais du carrefour
      Peut-être me serais-je mieux fait comprendre si j'avais dit: rond-point?
      (mais voilà, je parle belche, comme dirait l'autre ;-))

      Supprimer
  2. Réponses
    1. merci Emilie ;-)
      j'aime un certain mouvement, mais je supporte pas le bruit grinçant des machines diverse.

      Supprimer
  3. ici aussi les bruits divers reprennent;
    ce samedi matin , j'écoutais le silence revenu et le chant délicat des mésanges

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahhhhhh! le chant des mésanges, le chant de mes anges ;-)

      Supprimer
  4. Elles passent aussi chez moi, les oies. J'aime beaucoup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un vol majestueux et déterminé!

      Supprimer
  5. Chouette ca remarche..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hé ouiii!!! contente que tu puisses commenter à nouveau!!

      Supprimer
  6. Pareil ici pour les oies (et les canards et les cycles, sur mon canal, un canal, des oies, des cygnes et des hommes o:))) j'en ai vu voler mais pas à Bruxelles...

    Je me souviens aussi d'un article que tu as écrit un jour, alors qu'un bus de la STTTTTTT*** était détourné par ta rue et faisait un vacarme infernal. Aujourd'hui, samedi, ça va, la ville est plus calme.

    mais la semaine prochaine, semaine de rentrée, ouille, faudra s'accrocher. La paix ici, ce sera fini ! Jusqu'au dimanche sans voitures, et puis, on verra.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mince Pivoine... tu as bonne mémoire! Il me semble que dans mon quartier, pourtant calma à l'origine, il y a souvent des travaux qui séorganisent tout

      Oui la semaine prochaine... faudra s'accrocher!

      Supprimer
    2. Pivoine... pourquoi tu jouerais pas au jeu des cents mots? je pense que tu ferais ça TB!

      Supprimer